Une collectivité au services des usagers, de la ressource en eau et des milieux aquatiques



Travaux de restauration de la continuité écologique sur le site de Larive

Les travaux d’effacement du seuil de Larive ont commencé en septembre 2018 et sont en voie d'achèvement.

Le Célé est classé en liste 2 en aval de sa confluence avec la Rance, au titre du L.214-17 du Code de l’Environnement.
Le seuil de Larive était situé sur le Célé, sur un tronçon  concerné par le classement en liste 2.  Le seuil était autrefois utilisé pour dériver une partie des eaux de la rivière et alimenter un ancien moulin en rive droite sur la commune de Bagnac sur Célé. Il n’avait plus d'usage, il n’y avait plus aucune dérivation d’eau.
L’ouvrage générait une chute de près de 2m et s’avérait problématique vis-à-vis de la franchissabilité piscicole. Le seuil et la retenue étaient situés à proximité de la RN 122 (en rive droite).
Après l'étude menée par ECOGEA, l'entreprise Matière SAS, propriétaire du site, a fait le choix d’effacer son ouvrage.
Des mesures d’accompagnement ont également été mises en œuvre, à savoir :
  • la réalisation d’une protection de berge en enrochements végétalisés à l’amont immédiat en rive droite, le long de la RN 122 ;
  • la reprise d’un mur de soutènement en rive droite à l’aval du seuil.

Les travaux, réalisés sous maîtrise d’ouvrage déléguée du Syndicat mixte du bassin de la Rance et du Célé, ont débuté en septembre 2018. Les opérations de terrassement et de génie civil se sont terminées fin octobre. Les travaux de génie végétal se poursuivront dès le mois de novembre.
Le montant global des travaux réalisés par l’entreprise CAZAL s’élève à 241 278 €. IT2E intervient pour le génie végétal, les bureaux d’études ECOGEA et FONDASOL pour la maitrise d’œuvre des travaux.

Général  Mélanie Fayet   23 octobre 2018