Une collectivité au services des usagers, de la ressource en eau et des milieux aquatiques

Inventaire, caractérisation et actions sur les plans d’eau du bassin du Célé

Les plans d'eau du bassin du Célé

Plus de 200 plans d'eau d'une surface supérieure à 1000 m2 sont connus des services de l'État sur le bassin versant du Célé.
Certains plans d'eau peuvent présenter un intérêt patrimonial, voire fonctionnel pour l'épuration des eaux, par exemple. Mais, la plupart du temps, constituent plutôt une perturbation des milieux aquatiques.

Inventaire et caractérisation des plans d’eau du bassin du Célé

Une démarche d’inventaire et de caractérisation des plans d’eau du bassin du Célé a été réalisée en 2014-2015. Cet inventaire constitue un préalable nécessaire au respect des préconisations du SAGE Célé :

« Améliorer la gestion des plans d’eau existants pour limiter leur impact sur les milieux aquatiques ou préserver leurs richesses patrimoniales ou fonctionnelles » et « Renforcer le contrôle de la création et de la gestion des plans d'eau et des étangs ».

Le SDAGE Adour-Garonne prévoit de réduire la prolifération des petits plans d’eau pour préserver l’état des têtes de bassins et celui des masses d’eau en aval, et de limiter la création dans les bassins versants classés en première catégorie piscicole.

Le Plan de Gestion des Etiages du bassin du Lot recommande également un meilleur encadrement de la création des plans d’eau. En effet, certains plans d’eau peuvent présenter un intérêt patrimonial, voire fonctionnel, alors que d’autres constituent une perturbation qui peut toutefois être amoindrie par une meilleure gestion.

Cet inventaire s'est déroulé en différentes étapes :

 Synthèse des données existantes ;
 Validation de la méthodologie par un groupe de travail ;
 Localisation par photointerprétation et identification des propriétaires ;
 Travail de terrain (inventaire et caractérisation des plans d’eau) ;
 Report des informations ;
 Synthèse des données.

Études complémentaires

A l’issue de cet inventaire, des études complémentaires pourront être réalisées (analyses de la qualité de l’eau, diagnostics hydrauliques, écologiques…). En fonction des résultats de l’inventaire et en accord avec les propriétaires intéressés, des travaux sur certains plans d’eau  pourraient être engagés et des plans de gestion élaborés.

Un réaménagement a ainsi été réalisé sur l’étang du Roc de la France, sur les communes de Latronquière et Lauresses.

En savoir plus sur les travaux réalisés sur le site du Roc de la France


Page suivante : Suivi qualité de l'eau