Une collectivité au services des usagers, de la ressource en eau et des milieux aquatiques

Bilan du premier programme agricole

Le programme agricole Célé a permis la réalisation de 1,7 Millions d’euro de travaux dans 53 exploitations agricoles.

Les travaux réalisés

Parmi les 53 exploitations agricoles :

  • 37 ont réaménagé leurs points d'abreuvement en bord de cours d'eau,
  • 29 ont amélioré les conditions de stockage de leurs effluents,
  • 6 ont mis en place des bandes enherbées en bord de cours d'eau.

Outre ces investissements, 46 exploitants se sont engagés dans un suivi agronomique et bénéficieront d'un encadrement technique (chambres d'agriculture ou SICASELI) à la mise en place d'une fertilisation raisonnée. 3,6 km de nouvelles bandes enherbées ont été implantées. Enfin, 13 agriculteurs se sont engagés dans des Contrats d'Agriculture Durable (CAD). Ils bénéficient d'aides financières pour entretenir leurs berges, limiter la fertilisation de leurs prairies ou encore se convertir à l'agriculture biologique. D’autres demandes de contractualisation d’un CAD n’ont pu être honorées, faute de fonds nationaux suffisants.

La fin du programme et l'élaboration d'un Plan d'Action Territorial

Malgré l’engouement croissant des agriculteurs pour le premier programme agricole Célé, il a dû être arrêté fin 2006, pour cause d’application des nouvelles règles nationales encadrant les aides à l’agriculture (application du Plan de Développement Rural Hexagonal avec ses plafonnement d’aides, son guichet unique…).

Dès le printemps 2007, sous l’impulsion du Syndicat mixte du bassin de la Rance et du Célé, les représentants agricoles et les partenaires du 1er programme agricole Célé ont alors travaillé à la mise en œuvre d’un nouveau programme d’actions conforme au cadre fixé au niveau national.