Une collectivité au services des usagers, de la ressource en eau et des milieux aquatiques

Étude sur l'amélioration de la qualité paysagère en vallée du Célé

Une étude sur l'amélioration de la qualité paysagère avait été menée dans le cadre du Contrat de rivière Célé et avait consisté à inventorier l’ensemble des "points noirs", situés dans la vallée du Célé (de Bagnac-sur-Célé à Bouziès) : panneaux publicitaires, enseignes, réseaux aériens, containers à ordures ménagères, délaissés et micro-décharges, bâtiments agricoles, industriels et commerciaux.

Des solutions d’aménagement ont été proposées pour supprimer certains "points noirs" : intégration paysagère des containers à ordures ménagères, enfouissement de certains réseaux, réorganisation et harmonisation de la signalisation, plantation de haies paysagères.

Opération d'intégration des containers à ordure ménagères


Dans un premier temps, le syndicat a lancé une réflexion sur l'intégration paysagère des containers à ordures ménagères en vallée du Célé entre Bagnac-sur-Célé et Bouziès. 82 sites ont été recensés sur les communes de Figeac, Saint-Sulpice, Béduer, Viazac, Bagnac-sur-Célé, Camboulit et Marcilhac-sur-Célé et ont fait l'objet de travaux. Ces travaux sont soutenus, dans le cadre du programme vallée du Lot, par l'État (40 %), par le Conseil régional Midi-Pyrénées (20 %) et le Conseil général du Lot (15 %). La part d'autofinancement est prise en charge par les communes ou communautés de communes concernées.
 
Une étude approfondie a été menée sur chaque site par le syndicat et par les communes concernées. Les services routes du Conseil général du Lot, de la DIR Massif central, du syndicat de collecte des ordures ménagères (SMIRTOM de Figeac), du CAUE du Lot ont été associés à la démarche.
 
 
Afin de lancer ces travaux, le syndicat a été chargé par plusieurs communes (Bagnac, Viazac, Figeac, Béduer, Camboulit, Marcilhac-sur-Célé et Saint-Sulpice) de lancer une consultation groupée pour l'intégration paysagère des containers à ordures ménagères en vallée du Célé. Les communes étant maîtres d'ouvrage de tous les travaux d'habillage se faisant sur leurs territoires.
 
Cette consultation groupée a eu pour objectif d'obtenir une économie d'échelle et d'équiper les différents aménagements avec des produits similaires (panneaux bois, …). La commune de Bagnac-sur-Célé assure la coordination du projet groupé.
 

La consultation groupée a permis de sélectionner 4 entreprises locales :

 La STAP (Ets Calmejane) à Montet-et-Bouxal pour les terrassements, la réalisation des dalles bétonnées, la pose des habillages bois et les raccordements voirie ;
 La SARL Fau et Vallery de Issepts pour la réalisation de murs en pierres ;
 Marion Espaces Verts de Mayrac pour les travaux d'aménagements paysagers ;
 Dispo Services (atelier MOSAIC) de Maurs pour la fourniture des habillages bois en châtaignier.

 

Les premiers travaux ont commencé en juillet 2010 sur Bagnac-sur-Célé et se terminent actuellement sur la commune de Saint-Sulpice.


L'utilisation d'essences et de techniques locales, adaptées au territoire était demandée. Ainsi, les principaux aménagements ont consisté à poser des habillages bois en châtaignier autour des containers situés sur la partie amont du bassin, et des habillages en pierres sèches pour la partie aval. Des travaux préalables ont été nécessaires. Les habillages bois sont similaires sur l'ensemble des sites équipés par les 7 communes. A proximité de certains villages, des prolongements de murs existants en pierres de pays ont été réalisés (Camboulit, Saint-Sulpice, Marcilhac-sur-Célé). La commune de Figeac a mis également en place des aménagements habillés par des végétaux à proximité du plan d'eau du Surgié.
Le montant total de cette opération est de 180 000 € HT. D’autres communes du bassin ont fait le choix de se regrouper, et avec l’appui technique du SMIRTOM, vont réaliser des containers enterrés.
 

Page précédente : Programmes scolaires